Plomb dans l'eau potable

De façon proactive et soucieuse de la santé de ses citoyens, la Ville de Terrebonne accompagne la population à détecter la présence de plomb dans l’eau potable de leur résidence ou de leur établissement.

Le plomb n’est généralement pas présent dans les réseaux de distribution d’eau potable. Les matériaux de plomberie représentent la principale source de plomb. Ainsi, la dissolution du plomb présent dans les tuyaux, surtout les tuyaux de raccordement (entrées de service) entre certaines maisons et le réseau de distribution municipal, fait en sorte qu’on peut trouver une petite quantité de plomb dans l’eau s’écoulant du robinet.

La Ville de Terrebonne a donc mis en place un Plan d’action pour déceler et réduire le plomb dans l’eau potable.

Afin d’assurer un approvisionnement en eau potable d’une qualité conforme aux normes prévues par le Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP) du Québec, la Ville a adopté un plan se tenant sur trois phases :

1. Identifier les adresses prioritaires ;

2. Dépister le plomb et en identifier la source ;

3. Procéder aux travaux.

Mesures du plan d’action

Identifier les adresses prioritaires

La Ville a commencé par dresser la liste des adresses prioritaires selon la date de construction du bâtiment, puis a débuté les visites pour dépister le plomb au robinet.

Les prélèvements s’effectuent entre le 1er juillet et le 30 septembre de chaque année, car c’est dans cette période que l’eau distribuée est plus chaude, ce qui favorise la dissolution du plomb, s'il y en a dans les tuyaux.

Dépister le plomb et en identifier la source

La procédure pour le dépistage est la suivante :

  • Choisir le robinet de la cuisine, ou celui qui est le plus utilisé;
  • Laisser l’aérateur de robinet s’il y a lieu;
  • Laisser couler l’eau froide pendant 5 minutes à débit moyen et constant ;
  • Attendre 30 minutes le robinet fermé et ne permettre aucune autre utilisation d’eau dans la résidence.

Procéder aux travaux

Dans l’éventualité d’une présence de plomb détectée, l’identification par séquençage permettra de cerner la localisation approximative de la source de plomb et les travaux nécessaires à la correction de la situation, soit :

  • Ajustement de l’équilibre chimique de l’eau;
  • Inspection de la plomberie visible par un plombier;
  • Remplacement de l’entrée de service du côté public par la Ville (si c’est du côté privé, c’est aux frais du propriétaire).

Annuellement, un rapport sur la qualité de l’eau est mis en ligne et les non-conformités trouvées y sont recensées. Ce rapport est disponible sur le site Web de la Ville.

Recommandations pour les citoyens concernés

Les citoyens dont leur eau a été dépistée non conforme au niveau de la norme du plomb peuvent adopter de nouvelles habitudes afin de limiter l’exposition en attendant que les travaux soient réalisés :

  • Laisser couler l’eau jusqu’à ce qu’elle devienne froide. Par la suite, laisser couler le robinet encore une ou deux minutes afin d’éliminer l’eau qui a stagné dans l’entrée de service (ex. ; le matin au réveil ou en revenant le soir). D’autres moyens existent pour purger la tuyauterie, comme actionner la chasse d’eau de la toilette, prendre une douche ou utiliser le lave-vaisselle ;
  • Utiliser l’eau froide pour boire, cuisiner ou préparer des substituts de lait maternel ;
  • Nettoyer régulièrement l’aérateur (c’est-à-dire le petit filtre au bout du robinet) pour y déloger les particules qui auraient pu s’y accumuler ;
  • Installer, au besoin, un dispositif de traitement certifié pour la réduction du plomb dans l’eau (conformément à la norme NSF/ANSI 53).
  • Il est inutile de faire bouillir l’eau, car le plomb ne s’évapore pas.

Informations complémentaires : Le plomb dans l’eau ; quoi faire ?

Pour toute question, les citoyens sont invités à contacter le Bureau des citoyens par le biais du formulaire en ligne Nous joindre.