PROGRAMME DE CONTRÔLE BIOLOGIQUE DES MOUSTIQUES : COMMENT Y CONTRIBUER EN TANT QUE CITOYEN

TERREBONNE, MARDI 20 AVRIL 2021 – Alors que le beau temps se pointe à l’horizon et que la nature se réveille, la Ville de Terrebonne a débuté ses opérations dans le cadre du Programme de contrôle biologique des moustiques. La collaboration de toute la population est souhaitée afin de réduire la nuisance causée par les moustiques. En effet, les citoyens ont un rôle important à jouer dans la réduction du nombre de ces insectes.

Pour contribuer à la réduction du nombre de moustiques

Les moustiques (maringouins) pondent leurs œufs dans les différents plans d’eau. Les citoyens peuvent contribuer à réduire les sites de prolifération en vidant tous les récipients contenant des eaux stagnantes extérieures sur leur propriété : pneus, toiles de piscines, seaux à jardiner, brouettes, poubelles, soucoupes sous les pots de fleurs, chaloupes, fontaines pour oiseaux, bols d’animaux domestiques, pataugeoires inutilisées, etc. Rappelons que tout le monde peut contribuer à lutter contre ces nuisances.

Les citoyens peuvent communiquer avec la Ville au 450 961-2001 s’ils constatent un nombre important de moustiques piqueurs dans leur secteur ou s’ils aperçoivent tout gîte artificiel contenant des larves de moustiques.

Programme de contrôle biologique des moustiques

Les milieux traités dans le cadre du programme sont situés en majorité sur des terres et terrains privés comme les fossés de terres agricoles, des boisés ou des terrains de golf, ou publics comme les emprises de lignes électriques, et les terrains de propriété fédérale et provinciale.

L’épandage est fait par voie aérienne et terrestre. Bien que le larvicide utilisé soit biologique et sans danger pour les humains et les animaux, il est recommandé aux citoyens, à titre préventif, de se tenir loin des lieux d’épandage aérien lorsqu’ils s‘aventurent sur les terrains privés de grande superficie.

Le programme permet une réduction importante du nombre de moustiques. Il permet aussi de limiter l’utilisation d’insecticides chimiques en aérosol qui sont nocifs pour la santé et l’environnement.

Galerie de photos