La Ville présente ses résultats financiers non consolidés 2019

Le maire Marc-André Plante, accompagné de Nathalie Bellavance, présidente de la Commission de l’administration, des finances et des ressources humaines, d’Alain Marcoux, directeur général, de même que de Nathalie Reniers, trésorière et directrice de l’administration et des finances, a présenté les états financiers non consolidés de la Ville à l’issue de l’exercice 2019. La Ville affiche une bonne santé financière avec un surplus net de 8,5 millions de dollars.

Ce surplus comprend notamment des revenus en hausse liés aux droits de mutation et aux placements. Au chapitre des dépenses de l’administration, le bilan est également positif puisque la Ville :

·       a enregistré des économies sur la rémunération;

·       a reçu une ristourne de l’Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM);

·       a profité de frais de financement moindres.

« Ces états financiers rendent une image fidèle de la situation financière de la Ville de Terrebonne au 31 décembre 2019 et sont le résultat d’un contrôle et d’un suivi budgétaire responsable de la municipalité », rapporte le maire Plante. « Le surplus que notre saine gestion a permis d’engranger servira notamment à doter deux nouvelles réserves, à savoir le Fonds pour les opérations de déneigement et le Fonds de prévoyance. »

Le maire ajoute que malgré ce surplus dégagé, il n’en demeure pas moins que la Ville doit continuer d’agir avec circonspection dans les mois à venir en raison de la pandémie actuelle, dont la durée demeure inconnue, et qui engendrera des dépenses inhabituelles. « Les pertes de revenus prévisibles liées aux droits de mutation, un taux d’intérêt à 0 % sur les arrérages des taxes foncières jusqu’au 31 juillet 2020 et la hausse de certaines dépenses nous dictent d’agir prudemment et de travailler à l’intérieur du cadre de gouvernance dont nous nous sommes dotés. »

En effet, rappelons qu’à la fin de l’exercice de 2019, la Ville a adopté des politiques financières qui mettent désormais à la disposition de l’administration des outils de planification budgétaire, de suivi et de reddition de comptes indispensables pour continuer d’assurer une gestion rigoureuse des deniers publics.

« Malgré les surplus, nous maintenons notre plan de match qui consiste à respecter les politiques financières adoptées et à poursuivre la mise en place de notre Programme triennal d’immobilisations 2020-2022 », poursuit Alain Marcoux. « La prudence nous commande de créer des réserves suffisantes pour faire face à des situations exceptionnelles et pour avoir les marges de manœuvre nécessaires pour résoudre les imprévus, comme c’est le cas actuellement. »

faits saillants
Revenus de droits de mutation 2 500 000 $
Revenus de placement 1 254 000 $
Rémunération moindre 2 130 000 $
Ristourne ARTM 2018 890 000 $
Frais de financement moindres 1 741 000 $