Transport collectif et prévention des sinistres : deux domaines importants pour Terrebonne

TERREBONNE, LE 11 MARS 2020 — Le maire de la Ville de Terrebonne, Marc-André Plante, accueille avec enthousiasme le budget du gouvernement du Québec présenté par le ministre des Finances, Éric Girard, le mardi 10 mars. 

Les importantes enveloppes budgétaires que le gouvernement consacrera au développement de la mobilité dans les transports collectifs ainsi qu’à la lutte contre les changements climatiques arrivent à point nommé pour l’administration municipale.

Transport collectif

Le maire se dit ravi des investissements de 15,8 G$ prévus dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 qui viendront bonifier l’offre de services en transport collectif.

« Lors de nos assemblées de quartier tenues en 2019, les enjeux de mobilité et de transport en commun ont été soulevés à répétition par nos citoyens, rappelle le maire Plante. L’injection de fonds supplémentaires par le gouvernement provincial est une nouvelle que nous accueillons très favorablement. »

Au budget, des sommes additionnelles pour l’entretien courant et préventif des routes locales et l’amélioration du réseau routier local sont également accueillies positivement par la municipalité.

La Ville se dit prête à collaborer avec le gouvernement du Québec, et notamment le ministre québécois de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, également ministre responsable de la région de Lanaudière, pour mettre en commun ses constats et ses propositions de solutions pour améliorer la mobilité et réduire les problèmes de congestion routière qui sévissent sur son territoire et dans la région.

Changements climatiques

Le maire se réjouit également des différentes mesures visant à augmenter la résilience du Québec quant aux changements climatiques et au développement de l’expertise en la matière. Les fonds supplémentaires accordés aux municipalités du Québec pour les aider à identifier des projets d’atténuation des catastrophes constituent une très bonne nouvelle.

« Bon an, mal an, depuis plusieurs années, la Ville de Terrebonne est victime d’inondations imputables aux crues printanières, poursuit Marc-André Plante. L’aide financière du gouvernement québécois à ce chapitre nous permettra, d’une part, de mieux outiller nos répondants en matière de sinistres, mais surtout, d’autre part, de mettre en place des mesures permettant de circonscrire les problèmes liés à l’élévation du niveau des cours d’eau et de prévenir les dommages qu’elle entraîne. »

« À cet égard, en 2020, la Ville de Terrebonne amorcera une campagne de sensibilisation auprès de sa population pour que chaque ménage se prémunisse d’une trousse 72 heures, ajoute Sylvain Dufresne, directeur à la Direction de l’incendie. En cette période de perturbations climatiques annoncées, il importe que les citoyens puissent demeurer autonomes et subvenir à leurs propres besoins en cas de sinistres de tout ordre, tels que des inondations, grands vents, tempêtes de neige ou de verglas, qui pourraient entraîner la coupure d’électricité et l’accès aux denrées de base. »

Autres mesures d’intérêt

En vrac, certaines autres mesures prévues au budget viendront améliorer la qualité de vie des citoyens de Terrebonne et dont pourront assurément profiter certains de nos organismes communautaires. Parmi celles-ci, on compte notamment des fonds visant à mieux intégrer les personnes immigrantes sur le marché du travail; un programme de mise en valeur et de protection du patrimoine bâti et de l’argent neuf pour soutenir le programme AccèsLogis Québec pour réaliser des logements communautaires et abordables aux familles à revenu faible ou modeste.

Rappelons l’intention municipale de construire 250 logements sociaux d’ici 5 ans. Pour le conseiller municipal Simon Paquin, président de la Commission du développement social et communautaire et membre du Comité de pilotage menant à l’élaboration de la Politique de développement social de la Ville : « Il y a nécessité d’agir pour répondre aux besoins impérieux en matière d’habitation abordable. La Commission du développement social et communautaire a d’ailleurs reçu le mandant d’atteindre cet objectif au bénéfice de notre population. »

Galerie de photos