DÉCISION DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU TRAVAIL DANS LE DOSSIER DENIS BOUFFARD : TERREBONNE ÉTUDIERA TOUTES LES OPTIONS

Une décision vient d’être rendue par François Demers, juge au Tribunal administratif du travail, dans le dossier de Denis Bouffard, ancien directeur des affaires juridiques et greffier de la Ville, qui demandait que soit annulée sa démission. La Ville de Terrebonne prend acte du jugement rendu et entend se prévaloir des 30 jours qui lui sont offerts pour analyser toutes les options possibles afin de prendre la meilleure des décisions dans le contexte.

Il est important de mentionner que le tribunal ne se prononce d’aucune façon sur le fondement même du dossier à savoir: la question cruciale du manque d’éthique, du possible conflit d’intérêts de Monsieur Bouffard ou encore du bris évident du lien de confiance entre l’administration publique et son ancien employé. Seules les circonstances entourant la démission ont été abordées et remettent en question la validité de celle-ci.

« La question d’abus de confiance se posait pour moi en tant que directeur général puisqu’il ne m’avait pas informé durant deux mois d’une demande d’accès à l’information le concernant directement sur un sujet aussi important que l’octroi d’un contrat à une firme qui employait sa conjointe pour l’affecter à la cour municipale de la Ville », a indiqué Alain Marcoux, directeur général.

« Il est essentiel que notre administration puisse compter sur des employés qui respectent une éthique de travail sans faille et puissent servir les intérêts des citoyens de la Ville et non les leurs », affirme le maire Marc-André Plante. « J’ai confiance que la Ville prendra toutes les mesures requises pour y veiller », conclut-il.