L’HIVER 2018-2019 EXCEPTIONNELLEMENT DIFFICILE POUR LES VILLES

L’important épisode de verglas récemment vécu à Terrebonne a été le point d’orgue d’une saison hivernale particulièrement difficile dans la grande région de Montréal. Les conditions météorologiques exceptionnelles ont mis les services d’entretien des rues à rude épreuve.  

De fait, en novembre 2018, la région métropolitaine a reçu cinq fois plus de neige qu’en moyenne au cours des 10 dernières années. Dans le même temps, les précipitations de pluie ont été également en hausse de 51%. À noter que neuf périodes de gel/dégel/gel ont été enregistrées au cours de ce mois.

En décembre, si la neige fut moins présente (-75%), la pluie a pris le relais avec un total de + 65% versus les 10 dernières années. Dans cette période, huit événements de gel/dégel/gel ont été notés. En janvier, la pluie a poursuivi en hausse de 45% et la neige de près de 60%. Là, ce sont trois épisodes de gel/dégel/gel qui ont été vécus. Enfin, en février, les précipitations de pluies furent de près de 18% plus importantes que les 10 dernières années et celles de neige étaient également plus fortes de près de 30%. Au cours de ce mois, deux gel/dégel/gel ont touché le territoire métropolitain alors qu’en mars, ce sont 13 épisodes qui ont été vécus.

« Ces données expliquent grandement pourquoi Terrebonne et l’ensemble des villes de la région ont été aux prises avec des défis extrêmement difficiles à prévoir. Un des principaux éléments que nous devons considérer, ce sont les épisodes de gel-dégel-gel qui sont généralement moins fréquents. Cette année, entre novembre et fin mars, nous en avons subi pas moins de 35. Lorsque ça se produit, ce sont de grandes étendues de glace qui se forment. C’est ce qui explique aussi la formation des nids de poules en grande augmentation » expose le maire Marc-André Plante.

Il faut également noter que les précipitations beaucoup plus abondantes de neige en novembre, janvier et février ont souvent obligé les opérateurs à procéder au déneigement des rues et routes prioritaires en continu. « Concrètement, on devait déneiger des rues de priorités 1 et 2, puis la neige reprenait. Alors, on devait donc aussi reprendre le déneigement de ces rues prioritaires. Le résultat c’est qu’il est arrivé que des rues secondaires n’aient pas pu être dégagées à notre goût pendant quelques jours ».

Malgré une hausse de 4.72% (504 400$) du budget alloué à l’entretien hivernal des rues de Terrebonne, la Ville a dû débourser 350 000$ supplémentaire à cause de ces nombreux épisodes météo inhabituels. « Nous travaillons pour nous améliorer face à ces épisodes. Il faut être conscient que ceux-ci sont amenés à se répéter au cours des prochaines années. Malheureusement, les changements climatiques, ça devient très concret » constate le maire Plante.

La Ville de Terrebonne tient à remercier les citoyens pour leur compréhension et les employés pour leur professionnalisme au cours de cet hiver hors du commun.